CHAUFFAGE SOLAIRE, CHAUFFAGE PISCINE, ECS SOLAIRE,
11m2 de capteurs solaires plans
                         Par  Jackie Roussel
                                 près d'Amiens                                           Jackie.roussel CHEZ free.fr

L'INSTALLATION

1 : Réception du matériel, Ballon, panneaux, supports pour tuiles, raccords trois pièces, doigts de gants, sondes, échangeur piscine, boîtier de contrôle et pompe... qui elle, est déjà en place sur la photo, avec les conduites qui arrivent des panneaux solaire en 22/24 cuivre, et dessous, début de pose des conduites Ballon.
 
 

2 : Pose des premiers éléments sur le toit : La mise en place des rails aluminium, en essayant de concilier l’esthétique (Hum !?) et la sécurité (en ne plaçant les panneaux trop verticalement, afin d'éviter la prise au vent... mais la conséquence : C'est un rendement plus médiocre en hiver, je vais, je pense, cogiter un système de relevage mécanique...

     


 3 : Confection d'un pylône et d'un monorail, afin d'éviter la location d'un engin, style nacelle, de surcroît, ce système m'a permis de poser les panneaux : SEUL

J'ai utilisé un treuil électrique d'une force de 125 Kg en simple brin, c'est largement suffisant pour élever les panneaux de 40 kg, l'accrochage des panneaux se fait a l'aide d'un support que j'ai réalisé (voir photo) il est étudié pour qu'a la pose du dernier panneaux central, il puisse s'enlever en passant dans l'espace réduit qui reste...

Une fois les panneaux posés, en ayant pris soin de placer les extérieurs d'abord, et le central ensuite, il m'a suffit de démonter le collier entourant la cheminée, d'attacher le bout à une corde assez longue, et de laisser "tomber" vers l'arrière l'ensemble mono rail et pylône (articulé sur un boulon de diamètre 16 mm - voir en haut du pylône) en prenant soin de ne pas laisser le monorail se poser sur la vitre du panneau solaire du dessous, qu'il est d'ailleurs plus prudent de protéger avec une feuille d'isorel ou autre contre-plaqué, ce que je n'ai pas fait ce jour là... Mon fils étant présent, il m'a aidé à descendre l'ensemble.

4 : Confection des tuyauterie, en tube cuivre 22/24 et raccords à souder... Les pentes sont choisies en fonction de la possibilité de purge automatique... l'esthétique s'en ressent, mais il vaut mieux garantir un bon fonctionnement...


 
 

coût:
Coût global TTC (En 2006) de tout ce matériel de professionnel = Panneaux, pompe, électronique de pilotage, raccords, sondes, supports etc, sans le cuivre = 4100.00 euros le cuivre et les raccords : 240.00 euros soit un total de = 4340.00 euros. évidemment : sans aucunes aides (ademe département, impôts...) puisqu'il faut que cela soit posé par une entreprise qualifiée  (devis réalisé chez un installateur local, pour VOIR = 12235.00 euros) sachant que (sauf modification à venir ou inconnue de moi) : l'aide ne porte que sur la matière... Quand on nous dit qu'en France : on aide à l'installation du solaire, ne serais ce que pour lutter contre le réchauffement climatique... et être moins dépendant des énergies polluantes et fossiles,  je pense qu'on se moque de nous !...un peu !...

chiffres:
   La finalité : Chauffage absolument gratuit de la piscine... 
Historique du fonctionnement de nos panneaux depuis début 2007

• Au 16 février 2007, les panneaux sont montés à 71 ° et le ballon d'eau solaire : de
21° à 62° ( en fait, au maximum programmé selon mon choix, l'électronique étant
très souple pour la programmation) ensuite, la piscine (mise hors gel l'hiver grâce aux panneaux et l'abri) est passée de 10° à 12°, c'est de bonne augure pour les premiers bains de 2007.
• Le vendredi 16 Mars 2007, la piscine est passée à 18° (avec une pointe à 19 ° ) soit,
en 1 mois : + 6 °, ce qui n'est pas mal pour un début d'année (Rappel : 30 M3 d'eau à réchauffer) de plus, le ballon d'eau chaude est souvent à + de 55 ° (En fait, 19 °, c'est la température du premier bain, mais le 28 Avril 2006... et c'était vraiment pour inaugurer la piscine) .
• Le Vendredi 7 Avril 2007, l'eau de la piscine est à 22°, parallèlement à cela, le
ballon est chaque jour amené à 65°, il est vrai que nous avons eut un temps superbe depuis le Lundi 2 Avril
• Le Mercredi 11 Avril 2007, l'eau de la piscine est à 24°, j'ai pris mon premier bain
2007... quel plaisir de profiter si tôt dans l'année de notre piscine.
• Le Dimanche 22 Avril 2007 l'eau de la piscine est à 28° (le compteur indique depuis
mi Avril 2006 = 1411 Heures - ensoleillement utilisé et productif par les panneaux)
• Le LUNDI 19 Août 2007, malgré un été pour le moins catastrophique, la piscine était toujours à 29° (le compteur indique depuis mi Avril 2006 = 2168 Heures - ensoleillement utilisé et productif par les panneaux)
• Le MERCREDI 10 Octobre 2007, Le mois de Septembre fut un peu plus généreux
niveau soleil, la piscine était encore à 27° à la fin de ce mois de Sept, a ce jour, elle est à 24 ° cela baisse inexorablement (le compteur indique depuis mi Avril 2006 = 2373 Heures - ensoleillement utilisé et productif par les panneaux)
- A ce jour 12 Octobre 2007, le soleil est présent, mais au dessus des nuages... le rendement est quasi nul, à 13 heures 30, deux heures de chauffe seulement, mais je suis positif : C'est mieux que RIEN !
- Le MARDI 30 Octobre 2007, Ce mois d'octobre ne fut guère, lui, très généreux niveau soleil, la piscine, a ce jour est à : 18 ° (le compteur indique depuis mi Avril 2006 = 2430 Heures - ensoleillement utilisé et productif par les panneaux)

Concernant le Chauffage.

* Depuis Novembre 2006 jusqu'au 19 Avril 2007, il ne fut pas possible (en tous cas, avec le positionnement "esthétique" donc, trop à plat des panneaux) de "profiter" du soleil pour se chauffer avec le circuit de chauffage central... mais dés que la piscine eut atteint les 24 ° , j'ai modifié la programmation pour cibler plus sur le ballon chauffage... Compte tenu de la période très ensoleillé d'Avril 2007, le chauffage fut alimenté par le solaire, soit environ 3 heures chaque matin (Les nuits étant très fraîches > 0 à 3°, la température dans la maison tombant à 19 °)
* Quelques jours furent néanmoins suffisamment ensoleillés en Octobre 2007, pour utiliser la réserve du ballon chauffage, mais ce n'est pas très positif, mais il faut dire : J'ai souvent privilégié la piscine pour la maintenir à une bonne température à l'entrée de l'hiver, ce qui me permet de ne pas la traiter contre le gel.
* Si je choisissais de ne plus privilégier la piscine, et si j'avais une bonne capacité d'eau "chauffage" je pense que cela serait plus efficace.

 
 conclusion:  La réalisation de cette installation, ne m'a, très honnêtement, posée aucun problème, je suis persuadé que n'importe quel bon bricoleur, peut mettre en oeuvre ces travaux...
En final... Même dans la région Nord, prés d'Amiens... et bien cela vaut le coût... a ce jour, je suis toujours en extase devant les degrés qui montent... et la facture énergétique... qui descend.
 

homepage - plan   - la théorie  - 1ère expérience  - 2ème expérience - liens -m'aider un peu